Events

CORRUPTION : LAURENT LAMOTHE SANCTIONNÉ PAR LES ÉTATS-UNIS D’AMÉRIQUE

todayJune 4, 2023

share close

Publié le 2 juin 2023 | lenouvelliste.com Les USA sanctionnent l’ex-Premier ministre Laurent Lamothe pour « avoir détourné à des fins privées au moins 60 millions de dollars provenant des fonds Petrocaribe », a-t-on appris le vendredi 2 juin 2023.

Le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken a annoncé des sanctions assorties d’une interdiction d’entrer aux USA contre l’ex-Premier ministre Laurent Salvador Lamothe pour avoir détourné à des fins privées au moins 60 millions de dollars des fonds Petrocaribe », dans un communiqué rendu public, vendredi 2 juin 2023.

« Aujourd’hui, j’annonce la désignation de Laurent Salvador Lamothe, ancien premier ministre haïtien et ministre de la Planification et de la Coopération externe, pour son implication dans une affaire de corruption importante. Cette mesure rend Lamothe généralement inéligible à l’entrée aux États-Unis. Plus précisément, M. Lamothe a détourné à des fins privées au moins 60 millions de dollars provenant du fonds PetroCaribe d’investissement dans les infrastructures et de protection sociale du gouvernement haïtien », selon le communiqué du département d’Etat.

« Par cet acte de corruption et son implication directe dans la gestion du fonds, il a exploité son rôle d’agent public et a contribué à l’instabilité actuelle en Haïti », a indiqué le communiqué de M. Blinken.

«  Nous continuons à soutenir les citoyens, les organisations et les fonctionnaires d’Haïti qui s’engagent à créer de l’espoir et des opportunités pour un avenir meilleur dans leur pays.  Les États-Unis continueront à promouvoir l’obligation de rendre des comptes pour ceux qui abusent du pouvoir public à des fins personnelles », a affirmé le chef de la diplomatie américaine.

« La désignation d’aujourd’hui fait partie d’une série d’actions visant à promouvoir la responsabilité de ceux qui fomentent la violence, bloquent l’aide humanitaire vitale et s’enrichissent aux dépens du peuple haïtien », a indiqué ce communiqué, qui souligne que cette désignation publique est faite en vertu de la section 7031(c) du Department of State, Foreign Operations, and Related Programs Appropriations Act, 2023 (Div. K, P.L. 117-328) (“Section 7031(c)”).

La section 7031(c) exige que le secrétaire d’État désigne publiquement ou en privé les fonctionnaires étrangers et les membres de leur famille immédiate au sujet desquels le secrétaire dispose d’informations crédibles sur leur implication dans une corruption importante ou une violation flagrante des droits de l’homme, selon ce communiqué.

Le dossier Petrocaribe, l’un des plus gros scandales de corruption en Haïti avait provoqué l’émergence des Petrochallengers, des manifestations populaires, une revendication afin de savoir où est passé l’argent des fonds Petrocaribe. Lamothe est le plus important anciens responsables de l’Etat sanctionné par les USA.

En Haïti, les rapports de la CSCCA sont restés sans suite. Il n’y pas de poursuites ni de jugements annoncés.

L’instruction judiciaire n’a pas permis également de faire la lumière sur ce dossier. Des politiciens ont promis d’œuvrer pour ce procès. Cela reste au stade des promesses depuis des années.

Selon un fonctionnaire américain, M. Lamothe a quitté les États-Unis à la fin du mois de mai. Le Département d’État a émis les sanctions contre lui le 2 juin. Le Département d’État attendait son départ du sol américain pour les rendre publiques.

Fin 2022, l’ex-Premier ministre Laurent S. Lamothe avait été sanctionné par le Canada en vertu de la Loi sur les mesures économiques spéciales et la Loi sur les Nations-Unies. Il s’était défendu et soutenu que le Canada était induit en erreur.

Par Roberson Alphonse
02 juin 2023 | Lecture : 3 min

Written by: admin

Rate it

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%